Laila Smith

Laila Smith
Consultante Senior, Pratique Environnement, sécurité et transformation des conflits

Doctorat, Géographie urbaine, Clark University, 2003
Maîtrise, Études environnementales, Université de Toronto, 1995
Baccalauréat, Science politique, Université McGill, 1992

Professionnelle reconnue en développement international, Mme Laila Smith est spécialisée dans la gouvernance de l’eau et de l’assainissement, la gestion intégrée des ressources en eau, la gestion urbaine, le suivi et l’évaluation, le développement des capacités d’évaluation et le renforcement des organisations apprenantes. Un aspect central de son travail comprend la conception de recherche, la gestion de programmes, la planification stratégique, l’amélioration de la performance organisationnelle et institutionnelle, la mesure de l’atteinte des objectifs de projets et de programmes et l’établissement de partenariats. Au cours des vingt dernières années, elle a été chef d’équipe, chercheuse principale, gestionnaire principale de programmes pour des initiatives dans les domaines de l’eau et de l’assainissement dans des administrations locales, des groupes de réflexion et des organisations humanitaires où elle a joué un rôle de premier plan pour concevoir et exécuter des programmes régionaux relatifs au développement des capacités dans ces deux domaines et à leur évaluation. À titre de chef des politiques (eau), de directrice de l’évaluation et de la recherche (gestion urbaine) et de directrice (apprentissage et évaluation), elle a acquis une considérable expérience de gestion.

Tout au long de sa carrière, Mme Smith a participé à de nombreuses initiatives dans le secteur de l’eau en Afrique. En ce qui a trait à l’influence politique, elle a instauré une approche de la réglementation en faveur des pauvres, a développé une méthodologie de manière à ce que les citoyens s’expriment davantage sur la réglementation des services liés à l’eau, méthodologie mise à l’essai et étendue à plusieurs grandes zones urbaines en Afrique du Sud. Comme gestionnaire de subventions, elle a représenté le DFAT lors du pilotage du Fonds d’affectation spéciale multidonateurs du Programme de gestion des eaux transfrontalières. Pour ce qui est de son expérience récente en matière d’évaluation régionale, on peut citer à titre d’exemple l’évaluation du financement par le DFAT du programme WASIS (Projet de soutien opérationnel et institutionnel au secteur de l’eau) de la Banque mondiale et du programme Eau, hygiène et assainissement dans la province de Nampoula (NAMWASH) de l’UNICEF (tous deux au Mozambique), ainsi que du Programme sectoriel Eau et assainissement en Zambie du GIZ. À l’échelle urbaine, Laila a été l’évaluatrice co-principale dans l’évaluation de l’Institut des droits socio-économiques (SERI).

Mme Smith a écrit plus de 20 articles sur le thème de l’eau, de l’assainissement et du développement urbain, et a participé à de nombreuses conférences et travaux sur le même sujet. Actuellement résidente en Afrique du Sud, elle connaît bien le contexte africain, ayant travaillé au Ghana, au Malawi, au Mozambique, en Afrique du Sud, en Ouganda, en Zambie et au Zimbabwe. Elle parle couramment l’anglais et le français et possède des notions d’espagnol.

Projets Récents